Cours de cuisine : fumage des viandes et poissons

Samedi le 12 septembre dernier sous une belle journée ensoleillée et chaude, moi et Alexandre étions au Lac Beauchamp (à Gatineau) pour notre deuxième cours de cuisine offert par la Ville de Gatineau : fumage des viandes et poissons. Et non pas comment le fumer dans le sens dans du papier comme une cigarette mais bien dans le sens avec de la fumée, genre au BBQ (ou dans un fumoir pour les plus chanceux).

Le cours se donnait dehors, sous la galerie du chalet. D’ailleurs, la ville a fait beaucoup d’amélioration cette année au terrain entre le chalet et le lac. Avant c’était seulement de la plage et maintenant ils y ont ajoutés du gazon, de la pierre, des arbres et il y a même une piste cyclable qui y passe! Voici la vue que nous avions toute l’après-midi pour notre cours…

DSC04578

Pour ce cours de cuisine, notre Chef était Jimmy Lafrenière. À date, mon expérience me montre que la Ville de Gatineau semble aimer ou être porté à embaucher des Chef qui sont aussi entrepreneur. Vous pouvez visiter son site Cuisson Fusion. Il nous disait qu’il sera bientôt en ligne…

Chef Lafrenière est bien sympathique et à la parole facile, c’est le moins que je puisse dire… Comme je viens de dire, il est sympathique par contre, nous n’avions prévu avec la gardienne que le cours finisse à 16h… à 15h il mettait le premier morceau à fumer dans le fumoir… Dommage qu’il ne puisse pas parler tout en cuisinant… Disons que nous stressions un peu de ne pas pouvoir goûter aux résultats.

DSC04576

Heureusement, nous avons eu le temps! Il y avait donc : saumon mariné & fumé à la Thaie, canard fumé au thé noir et Mozzarella de bufflone fumée. Je n’ai pas goûté au canard par contre le fromage et le saumon était un vrai délice! Mon préféré était le saumon à la Thaie mais ayant plus fumée. Nous avons pu goûter la différence avec 1 fillet ayant fumée pendant environ 1 heure et l’autre 1h30 (si je ne me trompe pas). Celui de 1h30 était plus « cuit » et n’avait donc pas une texture me rappelant le poisson crue… ce que j’ai beaucoup moins apprécié. La marinade était tout simplement un délice! Dès que nous aurons perfectionner quelque peu nos techniques de fumage à la maison avec le BBQ, c’est définitivement une recette que j’ai hâte d’essayer!

DSC04582

DSC04583

Saumon mariné & fumé à la Thaie

Ingrédients  (20 portions)

Marinade/pression:

3lbs filets de saumon, nettoyé

2 c. à table pâte de curry jaune

1 c. à table lait de noix de coco

1 c. à thé gingembre

1 c. à thé ail hâché

1 c. à thé huile de sésame

1 c. à table de jus de citron frais

2 c. à table zestes de citron

1 c. à table cassonade

1/2 tasse coriandre hâchée

2 tige citronnelle hâché

1/3  tasse noix de macadam

1 c. à table poivre vert

2 c. à table sel marin

Mélange / fumage

3 Ts (?) Copeaux pommier, trempés ou mélange de bois et épices.

(Kaffir, citronnelle, cannelle, citron)

Note : avec la recette donnée, j’assume de quand c’est écrit « t » ça veut dire « thé » et « T » veut dire « table ».

Méthode :

- Mélanger poivre, ail, sucre et citronnelle ensemble, réservez.

- Frottez la pommade sur la chair du poisson.

- Passer au robot ou mortier le curry, lait de coco, huile sésame, jus de citron et coriandre.

- Étendez sur le filet de saumon.

- Grillez et hâchez les noix et parsemez le filet.

- Enveloppez ce dernier dans une pellicule moulante et sous-presse pendant 12 heures, réfrigéré.

- Pré-chauffez un BBQ à feu doux.

- Placez les copeaux de fumage sur le feu (15-20 minutes).

- Ramenez le feu à moyenne température et fumez doucement.

- Tapissez une grille de refroidissement de papier aluminium.

- Placez un bac de glace sur la grille tapissée avec 2 tasses de sel marin.

- Fumez le poisson pendant 1 heure (moi je l’ai préféré plus longtemps, genre 1h30). Reposez, séchez 45 minutes. Nous l’avons mangé tout de suite en le sortant du fumoir et il était excellent.

En résumé, nous en avons appris beaucoup sur les techniques du fumage de la viande et du poisson. Des marinades avant le fumage. De la saumure avant le fumage. De l’importance des différentes étapes pour obtenir une bonne viande ou un bon poisson. Nous en avons aussi appris sur les différents types de copeaux de bois qui donnent un goût différents aux viandes et poissons. D’ailleurs il est déconseillé d’utiliser n’importe quel copeaux de bois qui peut trainer puisque ceux-ci peuvent contenir des huiles ou de la moisissue ou autre qui peut contaminer nos viandes et poissons.

Morceaux et copeaux de bois.

Hickory : Le favori de tous. Savoureux et épicé, il accompagne tous les plats.
Mesquite : Pénétrant, riche, a saveur de bois.
Érable : Sucre et riche, rappelant le sirop d’érable. Délicieux avec le porc, le poulet ou l’agneau.
Aune : Doux et subtil, se marie bien avec votre bois favori.
Pomme : Sucre, doux, fruité et particulièrement succulent avec la volaille.
Cerise : Riche, sucre, fruité, pourrait devenir votre préféré.

Nous nous étions fait conseillé par l’un des participants que Canadian Tire tenait un bon inventaire des copeaux de bois et en fait, c’est là que nous sommes allé et il y avait un bon choix. Le prix est à partir de 3,99$ à environ 10$, tout dépendant de la grosseur du sac (ou boite) et de la sorte de bois. Nous avons essayé avec du Hickory et pour environ 3 heures de fumage nous avons utilisé environ l’équivalent d’un 4 tasses à mesurer.

D’ailleurs, pour notre première expérience de fumage à la maison, nous avions choisi de prendre du boeuf (bas de palette). En théorie tu peux manger de la viande de boeuf cru (ou du moins bien saignante) sans danger pour la santé (vérifier quand même… moi j’en mangerai quand même pas cru) et là nous étions pour la faire « cruire ». Et aussi pour le coût moindre d’une telle viande.

Ce fût une catastrophe culinaire mais pas une aventure perdue puisque nous y avons appris. Nous n’avions pas de recette précise puisque nous voulions essayer les techniques et principles générales appris. Nous avons essayer dans une saumure. Nous aurions dû faire tremper la viande une quinzaine de minutes avant de la faire sécher au frigo pour enlever le sel… Disons que la viande était beaucoup trop sâlé au goût pour être commestible…

Quand on parle de fumage on parle de faire cuire notre viande en la faisant fumer… donc chaleur + beaucoup de fumé.

Pour un fumage dite « à froid » la température est de 10 à 20 degré celsius.

Pour un fumage dite « à chaud » la température est de 20 degré et plus. Maximum 70 degré celsius. Mais pour le poisson ce serait beaucoup trop 70. Le maximum pour le poisson serait d’environ 40 degré celsius.

Nous avons essayé avec notre BBQ. Nous aons enlevé une des grilles (ex. côté gauche) et avons placé une assiette d’aluminium (genre assiette à tarte) remplie de copeaux de bois, directement sur le brûleur de notre BBQ et fermer le BBQ pendant une dizaine de minutes et + jusqu’à ce que la fumée commence. Ensuite nous avons mis sur la grille de droite nos morceaux de viande préalablement séché au frigo (sur une grille par-dessus une plaque à biscuits).

Nous avons dû resté constamment à côté du BBQ pour bien contrôler la température. Un BBQ s’est fait pour chauffer fort, pas doux… Même en ouvrant qu’un seul des 3 brûleurs et en laissant une bonne ouverture au couvercle du BBQ, nous avions de la difficulté à garder la température sous les 70 degré celsisus…

En résumé, ce fût une belle expérience, une belle journée, mais il nous reste encore beaucoup d’essais à faire avant de pouvoir nous considérer comme des experts du fumage!

Merci au Chef Lafrenière pour sa profusion d’informations!

Si vous avez déjà essayer de faire fumer vos viandes ou poissons, partager vos expériences ou commentaires avec moi en laissant un commentaire!

Au plaisir de vous lire! :-)

2 comments

  1. Yasin dit :

    Bonjour,
    J’aurais bien aimé en savoir plus sur le fumage au thé noir, n’auriez vous pas une super recette tirée de votre expérience?
    Crdlt.

    • Nathalie dit :

      Malheureusement, je ne connais pas encore de recette de fumage avec thé noir. Peut-être fouiller sur google vous aidera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *