Nourrir les enfants, pas toujours du bonbon!

J’ai lu un commentaire sur Twitter dernièrement qui m’a légèrement choqué (ça m’en prends beaucoup pour vraiment me fâcher). Il était question de donner des emballages genre « lunch box » aux enfants pour leur diner à l’école. Un prêt-à-manger vendu à l’épicerie qui contient des biscuits salés, fromages et viandes froides (ronds).

Les personnes déploraient que les enfants n’aient que ça pour manger.

Ce commentaire m’a quelque peu choqué parce que je trouve que c’est un jugement rapide. J’ai d’ailleurs déjà fait ce jugement rapide il y a quelques années.

Dans un monde idéale, tous les parents peuvent suivre le guide alimentaire, ont le temps de préparer une belle boite à lunch et… les enfants la mange! Malheureusement, ce n’est pas toujours la réalité.

Sans vouloir embarquer dans le guide alimentaire et l’organisation du temps pour préparer les repas, je veux par contre, écrire sur comment il peut être difficile de faire manger les enfants.

Mes enfants ont présentement 7 et presque 3 ans. Pour la majorité de leur vie à date, j’ai un mal fou à les faire manger. Plusieurs techniques ont été utilisées, par exemple:

1. Cuisiner plus des plats à partir d’ingrédients qu’ils préfèrent (pâtes, pâté chinois, patate, fromage, etc.).

2. Les faire participer à la préparation du repas.

… sans grand succès constant.

En maternelle, Jérémie a manqué beaucoup de jours d’école et était très souvent malade. Est-ce que ça a rapport? J’imagine que ça aide pas. À manger que quelques bouchés par jour, trop souvent qu’autrement, ça peut pas être bon vous me direz? Pourtant, en janvier de cette année-là, je l’ai apporté voir le médecin et après quelques tests, même s’il est mince, aucun problème de santé.

J’ai discutée avec lui qu’il était (et il ce l’est encore…) très difficile de le faire manger. Ce qu’il m’a conseillé? S’il veut pas mal juste manger des pâtes, faites-lui des pâtes! Tant qu’il mange.

Où je veux en venir avec ça? Même avec toutes les meilleurs intentions du monde pour offrir à nos enfants une alimentation équilibrée et santé, au bout de la ligne, s’ils refusent de manger du brocoli, de la salade et autre du genre, vaut mieux qu’ils mangent des « lunch box » qui paraissent « tristes » plutôt que de rien manger.

Peut-être que l’enfant à un « lunchbox » dans son sac parce que les parents ne peuvent faire mieux par manque de temps ou de volonté. Ou peut-être c’est simplement parce que c’est l’enfant qui l’a choisi, et ça au moins il le mangera!

Je vis un combat perpétuel depuis 7 ans pour faire manger mon fils, et c’est pas mal la même chose pour ma fille. Avant de juger, pensez que si votre enfant accepte de manger un peu n’importe quoi que vous lui mettez dans sa boite à lunch, vous êtes peut-être chanceux et… marginal.

Depuis environ 1 mois, c’est mon fils qui fait la plupart de son diner pour l’école (sous supervision) et c’est mieux. La boite à lunch ne revient plus à la maison pratiquement intouchée, sauf pour les collations. J’en suis contente et je vois que mon fils prends du poids, il a de l’énergie et un sourire. Pour moi, c’est le plus important.

Merci d’être compréhensif pour les situations que vous ne vivez pas.

Une mère bien intentionnée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *