Tag Archive for voyage

US airways et Philadelphie: une aventure qui se termine en queue de poisson!

Avant même de vous raconter mon voyage en Allemagne, où j’y ai passé 16 jours en mai, j’ai le goût de vous écrire au sujet du retour qui fût, pour le moins cahoteux. En espérant que mon expérience vous servira. À vous d’en prendre avantage, ou non.

Ce n’était pas mon premier voyage en avion, ou même en Europe mais je ne suis quand même pas ce que l’on pourrait qualifié d’un voyageur expérimenté. J’ai fais l’achat quelques deux mois avant mon départ, de mes billets d’avion sur Expedia.ca . J’y suis allé avec les billets le moins cher même s’il n’y avait pas une très grande différence de prix (plus ou moins 200,00$ si ma mémoire est bonne).

J’avais donc un trajet prévu d’Ottawa à Philadelphia, Philadelphie jusqu’à Munich. Le voyage pour m’y rendre s’est bien déroulé.

Il faut dire que l’aéroport d’Ottawa est petit et pas très achalandé (comparé à d’autres aéroports internationaux). En arrivant, tu trouves facilement le comptoir pour la compagnie aérienne, qui à date m’a accueilli au bout de ligne, qui était pratiquement inexistante. 15 minutes tout au plus et j’avais réglé les papiers et je passais à la vérification de bagages et autres trucs d’usages. Moins de 30 minutes plus tard, j’avais passé les douanes et j’attendais tranquillement dans la salle d’attente pour mon vol.

Ayant déjà fait les douanes américaines à mon départ d’Ottawa, pas besoin d’y repasser en arrivant à Philadelphie. Attente pour mon vol vers Munich, long mais sans embûches. Une fois atterri, ça n’a pas pris plus de 10 minutes et j’avais passée les douanes allemandes. J’ai trouvée facilement et rapidement ma valise, et hop! j’étais sorti.

Où ça se gâte, comme le laisse sous-entendre le titre de cet article, c’est lors du retour. Quand tu reviens, tu as une vérification des papiers et l’enregistrement des bagages à l’aéroport de Munich.

D’abord, c’est très mal indiqué comment trouver le comptoir de service de US airways et difficile d’obtenir des indications des employés de l’aéroport. On m’a dit d’aller en bas, mais difficile de trouver le bon ascenseur pour m’y apporter. J’ai dû tourner en rond un bon 20 minutes avec mes valises avant de trouver. Une fois que j’ai trouvée le comptoir, j’ai entendu debout en ligne pendant 1h45 seulement pour faire l’enregistrement de ma valise.

Le vol s’est bien déroulé, même si quelque peu long (presque 9h).

Arrivée à Philadelphie, les files d’attentes pour diverses vérifications (j’ai dû montrer mon passeport un bon 3 fois) ont fait en sorte que j’ai dû attendre, en ligne, pendant un total de 2h45 minutes!

Le plus long, l’attente pour les douanes américaines. Nous devions être au minimum deux 747 a avoir atterri en même temps, soit quelques 500 ou + passagers. La ligne zigzaguait et était d’une longueur interminable. Au bout, seulement 5 douaniers nous y attendaient!

Le plus inutile, devoir reprendre sa valise et ensuite faire la file pour la remettre à des employés qui ne faisaient aucune vérification. Pourquoi ne pas simplement demander aux passagers de déposer les valises dans un coin? (Ou autre!) Il y a certainement des moyens beaucoup plus efficaces.

Finalement, je réussi à me rendre jusqu’à la salle d’attente (et ses environs) pour débuter ma lonnnnnnnnnnnnnnnnnnngue attente pour mon vol vers Ottawa.

J’ai atterrie à Philadelphie à 14h30, heure locale (20h30 heure biologique), et après avoir retardé mon vol 4 fois, à minuit ils ont tout simplement annulé. Retour en file d’attente au comptoir de US airways pour connaitre la suite.

Nous devions être au total pas plus de 15 personnes en ligne (et de ce nombreux, la majorité était en groupe de 2 ou plus, juste moi qui était seule). 9 femmes en arrière du comptoir, 3 qui faisaient quelque chose pour nous aider. Ça a prit 1h avant que je puisse parler avec l’une de ces dames. Et tout ça me faire dire qu’il n’y a aucune place de disponible dans un avion vers Ottawa ou Montréal avant mercredi (nous étions alors le lundi à 1h du matin).

Ce qui signifie que je devais passer 2 jours à Philadelphie, à mes frais. Ils m’offraient un taux préférentiel à l’un des hotel en périphérie de l’aéroport à 89,00$US par nuit. (Vraiment un spécial ça?) Et bien entendu, mes repas n’étaient pas inclus. Ils ont également refusé de payer pour la location d’une auto pour que je puisse compléter le trajet qu’ils échoué d’honorer.

Le vol a apparemment été annulé, selon des messages qu’ils m’ont laissé sur mon cellulaire, d’abord parce que l’avion n’était pas disponible suite au retardement d’un précédent vol. Ensuite parce que l’équipage n’était plus disponible pour effectuer le vol. Ce qui pique ma curiosité est qu’ils savaient forcément bien avant minuit qu’ils ne seraient pas en mesure d’honorer le vol de 20h50 et auraient pu essayer de nous déplacer dans les vols qui partaient plus tôt vers Ottawa et Montréal.

Êtes-vous impressionné par leur superbe service à date?

J’ai donc refusé qu’ils m’enregistrer sur un vol le mercredi, si non j’aurais dû attendre pour ce vol et je n’aurais donc pas pu redemander un remboursement pour cette portion du vol. D’ailleurs, j’ai demandé un remboursement (pour ajouter à l’insulte, on m’a gentiment indiqué que je devais faire la demande dans les 24h). Bah, rien là, j’ai pas encore dormi (il est 8ham mon heure biologique) et je dois conduire jusqu’à Ottawa!

Je devais aussi récupérer ma valise (que j’avais pris un temps de fou à attendre en ligne pour son enregistrement inutile). Par contre, la dame de US airways m’avise que c’est maintenant fermé (génial) et qu’elle croit que ça ouvre à nouveau à 5h00.

Donc, en attendant mon tour en ligne et après une petite vérification rapide avec mon ami google maps, j’ai décidée que j’allais rentrer à la maison avec une auto de location. Selon Google maps, ça me prendrait 8h30. Évidemment, j’étais fatiguée mais j’avais un plan. Trouver l’endroit dans l’aéroport pour la location d’une auto, attendre 5h00 pour récupérer ma valise, sortir de Philadelphie et trouver un endroit où dormir.

Finalement, en parlant avec un autre employé de l’aéroport, j’ai découvert que la récupération des valises n’était pas fermée et 30 minutes plus tard, je l’avais en main. Après quelques peines, j’ai réussie à trouver l’endroit pour la location d’auto (tu dois prendre une navette) et à 2h40 du matin, le lundi, je partais en direction d’Ottawa. Avec un GPS bien entendu! (Sans quoi j’aurais certainement tourné en rond dans le stationnement de l’aéroport.)

Leçons à retenir

  • L’aéroport de Philadelphie est grand et très mal organisé.
  • US airways n’ont rien compris du service à la clientèle. Ne plus embarquer avec eux (jamais!)
  • Les douanes américaines, c’est mieux de les passer au Canada ou bien d’éviter complètement de faire un transfert aux États-Unis pour se rendre vers ma destination finales. Sauvons temps et frustration!

En résumé

Avec du recul, j’ai vécu une aventure. Je n’aurais sûrement jamais choisi délibérément de terminer mon vol de retour en avion à Philadelphie pour me louer une auto afin de revenir à la maison. Donc, une expérience qui m’a permis de voir du paysage. Très jolie d’ailleurs entre Philadelphie et Ottawa. J’ai passée par l’état de New York et je suis arrivée au Canada par les Milles-îles.

J’ai vu les Milles-îles en janvier dernier du haut des airs et j’ai trouvée ça magnifique. Ce l’est encore plus au niveau du sol. Définitivement un endroit où je souhaite retourner visiter prochainement.

Voyage de famille en Floride

Moi et ma fille en mode vacance/plage.

Misère que le temps passe vite! Ça fait plusieurs semaines que je veux écrire sur mon blogue et finalement, je m’assis devant l’ordinateur et ouvre la fenêtre de mon blogue pour voir que mon dernier billet date du… 6 juin! Quoi?! 2 mois ont passés! J’imagine que c’est ce qui arrive quand tu es passionné avec toujours une activité qui t’entraine d’un bord ou de l’autre… Mais! La vie est belle! :-)

Ceci étant dit, et mes excuses plates non faites, ;-) nous revenons d’un voyage de famille en Floride où nous y avons passé 10 jours. Fidèle à nos habitudes, ce fût un voyage improvisé et arrangé en moins de 2 semaines. Encore au début juillet, je ne savais ce que nous ferions ni exactement quand nous partirions en vacance, et pouf! le 23 juillet, nous étions tous dans l’avion!

Autant que dans plusieurs aspects de ma vie j’aime l’organisation (la maison, le travail, etc.) autant que dans d’autres, je semble les répudier à tous prix.

Mon mari ayant été sollicité pour aller travailler au bureau de la Floride, nous en avons profité pour créer l’opportunité d’apporter les enfants pour leur premier vol en avion et voyage à l’étranger.

Le plan étant donc que je passerais mes journées avec les enfants pendant qu’il travaillerait et les soirs, et la fin de semaine, nous pourrions faire des activités en famille.

À part réserver les vols, la chambre d’hôtel et l’auto, nous avions rien de prévue. Une aventure quoi!

Bon… nous avions quand même pris la peine de faire un peu de recherche dans les « grands » alentours pour savoir ce qu’il y avait d’intéressant à faire comme activité. D’ailleurs la liste était assez longue. En plus de la piscine de l’hôtel et la belle plage de Melbourne, il y a beaucoup à faire avec les enfants, en autant que vous ayez une auto, bien entendu.

Dans les activités les plus plaisantes: Legoland, Disney world et la pêche. Ceux-ci feront d’ailleurs peut-être partie d’un article de blogue séparé. ;-)

Jérémie sous l’eau à la piscine.

Il va sans dire que les enfants ont adorés. Les grandes activités mais également juste le temps passé sur le bord de la piscine ou de la mer. Nous n’avons pas de piscine à la maison et ils ont l’esprit d’un poisson! Ils adorent nager. D’ailleurs, ma plus jeune a eu un peu de mal à s’adapter au retour à la vie normale: elle demandait encore le soir d’aller se baigner à la piscine. ;-)

Rosalie à la plage.

Repas

N’étant pas une amateur de manger au restaurant 3 fois par jour, nous avions heureusement une chambre d’hôtel équipée d’un petit réfrigérateur et d’un four à micro-ondes. Assez étonnant ce qu’on peut réussie à « cuisiner » juste avec ça. Cuisiner ici est un grand mot. Disons plutôt: assemblage de repas en mode débrouillardise. Mais tout de même. Avec cette même débrouillardise, j’ai trouvée une épicerie (sans l’aide du GPS! oui-oui!). Voici quelques menus qui nous ont en parties soutenus:

- Céréales (les enfants les mangent sans lait de toute façon);
- Pain avec tartinades (confiture, nutella et autres du genre);
- Fruits déjà apprêtés (je les paie un peu plus cher mais étant donné que c’est difficile à tout arrangé dans une chambre d’hôtel, je trouve que ça en vaut la peine);
- Légumes déjà apprêtés avec trempette (plusieurs plateaux intéressants sont disponibles dans les épiceries);
- Barres de céréales (type granola et autres);
- Charcuterie (avec le pain = sandwich);
- Noix;
- Repas en canne (par exemple, les pâtes, un gagnant à la maison comme en voyage!);
- …

Vue du balcon de notre chambre (sans filtre et sans zoom).

Vols

Les enfants ont adorés leurs vols en avion. Un premier décollage, Jérémie en a crié de joie! Ils ont également très bien fait ça avec l’attente dans les aéroports. Particulièrement pour le retour où nous avons passé toute la journée dans les aéroports avec 3 vols dont le derniers a été retardé de près de 3 heures. Nous avons passé plus de 4 heures à attendre à Washington. Heureusement, nous avions prévu le coup avec plusieurs jeux, livres, et autres occupations.

Une journée au Musée de la nature

DSC06500

Aujourd’hui, j’ai passée la journée au Musée de la nature avec l’école de mon fils. Quelle journée! Super le fun mais oh! combien épuisante. J’avais oubliée comment une quarantaine d’enfants mit dans un autobus ça peut donner mal à la tête! Ça fait du bruit tout ce petit monde là! :-) Heureusement, ils étaient étrangement plus tranquilles au retour.

Je suis arrivée à l’école à l’heure du début de la classe, soit à 8h45am. C’était tout mignon de voir les enfants nous regarder, les mamans et grands-mamans, avec leurs grands sourires et de les entendre nous chanter des aires de « J’ai hâte d’aller en première année. » J’espère que c’est enthousiasme leur restera longtemps : c’est tellement beau. D’ailleurs, je trouve ça super que demain ils iront passer une partie de la journée en classe de 1er pendant que les grands de premières retourneront en classe de maternelle. Ils auront l’occasion de faire un exercice en classe, assis à un pupitre. Je trouve génial d’acclimater les enfants tout en douceurs à de grands changements.

9h15, nous étions prêt et embarquions dans l’auto. L’excitation était au max! Une sortie en autobus vers le Musée de la nature!

Une dame du musée nous a accueillit dès notre arrivée et est montée dans l’autobus pour nous donner quelques consignes à suivre à l’intérieur du musée. Nous sortions pour nous diriger vers l’entrée des groupes. Bien aménagé : grand espace, vestiaire groupé pour y accrocher boite à lunch, manteau et autres, (quoi que les crochets ne sont pas assez espacés à mon avis pour être en mesure de bien tous les utiliser), plusieurs tables pour s’y assoir et manger avec un comptoir et un lavabo. Il pourrait y avoir plus de tables et de chaises. Nous avons dû séparer les groupes de maternelles et même là, il a eu des personnes qui ont dû aller de l’autre côté pour être en mesure de s’assoir.

Il est à noter qu’un restaurant avec espace pour manger est disponible sur place pour ceux qui préfèrent ne pas s’apporter un lunch.

J’ai été au Musée de la nature pour la première et dernières quand Jérémie avait 2 ou 3 ans, soit il y a 4 ans environ. Il ouvrait ses portes il y a plus ou moins une semaine après avoir complété des rénovations majeures. Beau travail! Vraiment réussi. Les expositions sont modernes (téléviseurs, projections de films en salle, écrans tactiles avec activités portant sur les différentes expositions, jeux, et plus).

Au travers du Musée, à l’intérieur des expositions, des aires d’amusement pour les enfants ont été aménagés. Bonne idée! Les enfants sont curieux oui, mais ils restent des enfants. Et les enfants ça aime jouer. Un peu d’apprentissage et beaucoup de jeux = un musée où les enfants demandent à y retourner (souvent). En sortant, Jérémie me demandait déjà quand nous y retournerions. C’est ce que j’appelle un succès! Reste à voir si l’accès en auto est conviviale ou que le stationnement est un problème. Si j’y vais durant l’été avec Jérémie 6 ans et Rosalie 1 an, un stationnement trop loin risque d’être problématique. Malgré que maintenant que j’y pense, circuler dans le musée avec une poussette est problématique. Il y a des ascenseurs mais c’est terriblement long pour que celui-ci arrive… Rosalie risque de s’impatienter juste en attendant pour l’ascenseur :-(

Partant avec l’idée d’essayer de les intéresser à regarder plus de 2 secondes le contenu des expositions, j’ai proposée le jeu de choisir un nouveau nom d’animal (ou de roche…) dans chacune des expositions que nous visitions. Nous avons réussi à en retenir pas loin de 10! Pas sûre que je sois capable de les écrire correctement alors je ne m’essaierai pas ;-P

Ce que j’ai préfére? L’animalium : possibilité de regarder des insectes avec un microscope. Du personnel est sur place afin de nous aider à repérer des « bébittes » dans les bacs apparemment seulement rempli d’eau, de terre et de bout d’arbre. Et ils nous parlent de ce qu’on voit. Très intéressant et instructif.

Ce qui m’a le plus impressionnée? Le squelette d’un Elasmosaure. Un gros corps avec un énorme long cou se termine par une petite tête.

DSC06504  DSC06502

En résumé, définitivement un endroit recommandé à visiter en famille, et même à retourner plusieurs fois. C’est certain que j’y retournerai avec Jérémie et le restant de la famille.

Et vous? Avez-vous la chance d’y aller depuis sa ré-ouverture officielle? Y aviez-vous été avant les rénovations? Comment vous trouvez la différence? Si vous avez une photo de votre famille que vous aimeriez partager, il me fera plaisir de la poster ici!

Voyager avec des enfants : pas toujours plaisant

Samedi, nous partions pour la banlieue de Montréal, où les parents de mon fabuleux mari habitent, pour célébrer en combiné plusieurs anniversaires (de janvier à avril). Étant tous très occupé, il semblerait qu’avec les années, ou du moins cette année, nous ayons besoin de faire une telle célébration, pour être capable de fêter tout le monde en personne.

Donc, samedi, nous faisions les bagages et embarquions les enfants dans la mini-van pour 2 heures de route.

- Lecteur DVD (un pour chaque enfant) – OK

- Films pour la route (Baby Einstein pour la plus jeune de 1 an et autre film d’animation pour celui de 6 ans) – OK

- Collations pour le voyage (petits biscuits, boites de jus, etc.) – OK

Bon, maman et papa devrait être bon pour survivre 2 heures en auto. Pas toujours facile de partir en auto surtout quand les marmots sont fatigués. Il y a eu un temps que j’aurais pensé le contraire. S’ils sont fatigués, ça va bien faire, ils vont dormir en auto. Mais bizarrement, ça ne semble pas bien fonctionner avec Rosalie… Trouvez l’erreur.

Heureusement, peut-être dû à l’excitation de partir de la maison pour une petite vacation, le nouveau, les enfants ont très bien fait ça pour l’aller.

Mais le retour… Aille-aille-aille. La première moitié a bien été, mais la deuxième. Le bordel! Rosalie semblait vouloir se contenter de rien! Baby Einstein ne faisait plus, les petits jeux non-plus et qui montrait son mécontentement en pleurant… Et Jérémie qui perdait patience parce que son film voulait juste reculer et recommencer, et c’était assez pour se mettre à pleurer! Awwhhhhh!

Nous nous étions quand même bien préparé. Oui, la préparation au voyage est LA solution pour éviter au maximum de telle situation. Par contre, nous n’avions pas considéré le facteur grand-parents. ;-) Ils ont beaucoup aimé leur visite, jouer avec les grands-parents et tout. Ça les a fatigué plus que nous pensions, et en plus ça les un peu contrarié de repartir pour la maison. C’est à réfléchir pour la prochaine fois.

Par contre quelques trucs essentiels, à mon humble avis, lorsque vous voyagez avec des enfants :

- Apporter des choses pour les garder occupé (proportionnel au temps du voyage. La diversité est clé.) Films sur DVD, papier & crayons pour le dessin, figurines, poupées, etc.

- Apporter un plein de grignotines pas trop salissantes (le plus possible) et de breuvage. Mais attention! Pas trop de sucre, sinon l’effet sera inversé assez rapidement par l’agitation!

- Penser à des comptines à chanter en auto (imprimer des feuilles avec les paroles ou les avoir sur votre iPhone!).

Si le voyage est plus de 2 heures, penser à des arrêts à intervalle d’environ 2 heures, où les enfants pourront se dégourdir les jambes (apporter ballons, liquide à bulles, etc.). Visiter un musée sur le chemin vers la destination finale. Évidemment, il faudra planifier le temps pour se rendre x 1.5 ou même 2. Il y a également les repas qui peuvent être pris au restaurant, pour leurs changer les idées, ou même un pic-nic que nous apportons dans une glacière.

Vous avez d’autres trucs qui fonctionnent pour vous?!

Podcast Fortrel.Net #30

Micro

Pour télécharger l’émission d’aujourd’hui, cliquez ce lien (approximativement 24 Mo. pour 24 minutes.)

Aujourd’hui, on parle de stratégies de voyage en auto avec des enfants et de GPS. Voici quelques liens utiles.

On attend également vos idées pour un nouveau nom pour notre podcast? Laissez-nous un commentaire ou écrivez nous : fortrel@fortrel.net!